Archives pour la catégorie Infos

Karongasoré encourage la scolarisation des jeunes filles au Burkina.

 

 

En intervenant directement dans le financement de leur scolarité nous aidons cette année 107 jeunes filles inscrites dans les établissements que nous soutenons à Ouaga et Yako.

Trop souvent encore dans la société africaine, les jeunes filles sont privées de scolarisation par tradition ou nécessité économique ( travail au champs en zone rurale, aide aux tâches ménagères et garde des plus petits à la maison …).

 

 

C »est  en permettant aux jeunes filles d’avoir elles aussi un avenir dans la société où elles vivent qu’elles seront maîtres de leur choix de vie et qu’elles contribueront à faire évoluer l’Afrique.

 

Karongasoré offre stylos et cahiers aux élèves de Ouaga et Yako

 

 

Grâce aux dons reçus l’association Karongasoré a pu offrir en cette fin d’année stylos et cahiers à tous les élèves des lycées Yilin de Ouaga et Yako que nous soutenons depuis plusieurs années.

 

Plus de 500 cahiers et stylos ont ainsi été distribués dans les classes de la 6e à la 3e pour aider les élèves dans leurs études et soulager les familles de cet investissement en fournitures scolaires.

 

 

 

Karongasoré installe une bibliothèque dans le village de Sien au Burkina.

 

1500 livres, 40 jeux éducatifs sont désormais à disposition des enfants et des enseignants de l’école primaire. Ce projet a été réalisé grâce au travail en amont de la section bibliothèque d’Amis Sans Frontières notre partenaire en Moselle et au soutien financier des enfants de l’école Plein Air à Uccle en Belgique. Merci à Roland Sow, bienfaiteur et natif du village pour son aide sur place.

 

 

 

 

 

 

Une marraine pour Karongasoré

Mannequin, comédienne, blogueuse, rédactrice de mode et beauté mais surtout engagée et humaniste. Florine Wattez a, tout au long de sa carrière, sillonné le monde sans jamais cessé de défendre personnellement différentes causes touchant à l’enfance sur notre planète. C’est donc naturellement qu’elle a accepté de devenir la marraine de l’association Karongasoré pour aider dans les actions et les projets que nous construisons au service de l’éducation des enfants d’Afrique.

Des donateurs généreux aident Karongasoré

  • Merci à David Layani, le Président Fondateur de Onepoint, pour le don qu’il a effectué à notre association. Cela permettra de financer l’achat d’une dizaine de tables-bancs dont nous avons grandement besoin pour équiper nos classes.

 

  

                   

 

  • Merci pour le don de 10 ordinateurs portables par le président d’un grand groupe immobilier qui préfère garder l’anonymat. Son geste permettra d’équiper une de nos  salles « informatique-bibliothèque » grâce auxquelles nos élèves peuvent s’initier aux ordinateurs et travailler.

 

 

       

Mieux que la moyenne nationale

Taux de réussite au Brevet  2017 : 42% à Yako et 36% à Ouaga, les lycées Yilin du Burkina soutenus par notre association « Karongasoré, sur le chemin de l’école » ont cette année encore fait mieux que la moyenne nationale (28%). C’est une performance car nos établissements sont situés dans des quartiers populaires ou en zones rurales pour augmenter l’accès à une scolarisation de qualité. Bravo à tous.

 

Les enfants de l’école Plein Air de Bruxelles se mobilise au profit de Karongasoré

Pour la deuxième année consécutive, l’école Plein Air de Uccle à Bruxelles a organisé sa journée humanitaire le 17 mars 2017.

 

 

L’après-midi, grâce aux instituteurs, à Emilien le musicien, à Ousmane le danseur, à Jonas le conteur et à Cyrille le cuisinier, les enfants ont pu découvrir la culture africaine.

Le matin, grâce aux nages parrainées, ce sont eux qui ont récoltés des fonds pour soutenir l’action de l’association. Merci à tous pour cette belle initiative.

 

Karongasoré va équiper l’école primaire de Sien d’une bibliothèque-salle de loisirs

Pour permettre aux enfants de toutes les classes, du CP au CM2, d’avoir l’accès à divers livres  et  jeux éducatifs dont ils ne bénéficient pas, faute de moyens. (Sur 100 élèves en fin de primaire au Burkina, 25 seulement sont capables de comprendre ce qu’ils lisent en français et 20 peuvent rédiger un petit texte sur une situation familière).

 

Le but est de favoriser l’accès à la lecture, à l’éducation et aux loisirs.

Cette école de village est constituée de 7 classes avec un effectif global de 307 élèves à la rentrée 2016.

 

Ce projet est mené sur place par M Prosper Paré,  président de l’ADESI (association de développement du village de Sien) en lien avec M. Roland Sow, (directeur à Bolloré Burkina, originaire et bienfaiteur du village).

La constitution de la bibliothèque-salle de loisirs est menée en collaboration avec l’association « Amis sans frontières » de Metz qui fournit des livres et des jeux éducatifs à Karongasoré depuis le lancement de celle-ci.

 

Le village de Sien, comptant un millier d’habitants (essentiellement cultivateurs ou éleveurs) se situe dans la commune de Toma, chef-lieu de la province du Nayala au nord ouest du pays. La bibliothèque sera construite dans un container aménagé de 20 pieds,  placé sur le terrain de l’école primaire.

Ce projet initié en novembre 2016,  devrait être effectif à la rentrée d’octobre 2017.

 

Karongasoré s’associe au projet de construction et d’ouverture d’une école des beaux-arts à Yagma

L’objet du projet, mené à l’initiative du peintre burkinabè Ako Wilson, est de proposer aux élèves intéressés par les métiers d’art de recevoir en 3 ans une formation qualifiante dans ces domaines. Ce genre d’enseignement n’existe pas dans la région.

Principaux enseignements : le dessin d’art, l’histoire de l’art, l’art plastique sur tissu, la sérigraphie, les mathématiques dans l’art et le français.

Les élèves visés sont  essentiellement des enfants âgés d’une dizaine d’années ayant un niveau scolaire potentiel allant de la 6e à la 4e.

La population et le maire de la commune de Yagma sont motivés car un tel projet comblera un manque dans le système de formation burkinabè et permettra ainsi  de développer les chances de débouchés professionnels porteurs aux élèves qui auront suivis cet enseignement.

Les objectifs d’effectifs sont estimés à 25 élèves par classe, soit soixante-quinze (75) élèves pour les trois classes.

Ako Wilson de son vrai nom Abdoul Karim Ouédraogo est né en 1976 à Ouahigouya, au Burkina Faso. A 40 ans, cet artiste est l’auteur d’une œuvre prolifique, utilisant des matériaux variés (huile, acrylique, sable, café…) dans des créations aux styles divers, parfois proche de la BD, ou plus abstraits.